Auteur : Sébastien BAYLE

Limoges, ma ville, ma passion...

Limoges insolite

Limoges autrefois ?

Ça fait rire les passants…

limoges-insolite-soutien-gorge

Limoges insolite panneau sens interdit humour

Pause déjeuner pour nos super-héros Place d'Aine

Pause déjeuner pour nos super-héros Place d’Aine

Séance de musculation aux Halles de la Motte

Séance de musculation aux Halles de la Motte

Royal bonnet rouge sur un pique devant l'ancienne bibiothèque

Royal bonnet rouge sur un pique devant l’ancienne bibliothèque

 

Chaleureux ponticauds à l'entrée du pont Saint-Etienne

Chaleureux ponticauds à l’entrée du pont Saint-Étienne Beaucoup plus chaleureux les ponticauds de Saint MartialBeaucoup plus chaleureux les ponticauds de Saint Martial

Une bonne glace pour ce sapin de Noël desséché !

Une bonne glace pour ce sapin de Noël desséché !

Attention danger canicule marchez pied nu

Attention danger canicule marchez pied nu

A force de courir la petite fille a fini par perdre sa chaussure à moins que ce soit du streat art

A force de courir la petite fille a fini par perdre sa chaussure à moins que ce soit du streat art

Publicités

Maison du Peuple

La maison du Peuple de Limoges est un bâtiment construit en 1936 à Limoges, destiné à accueillir les activités syndicales.

La Maison du Peuple remplace une première Bourse du travail créée en 1896, mais rapidement considérée comme exiguë. Plusieurs projets de nouveaux bâtiments se succèdent mais il faut attendre une décision de la municipalité socialiste de Léon Betoulle dans les années 1930 pour voir le projet se concrétiser. La mairie met à disposition son architecte en chef, Léon Faure, pour la construction de la Maison du peuple à l’emplacement d’une ancienne école professionnelle, rue Charles-Michels, dans le centre de Limoges.

Le bâtiment, Art déco, comporte plusieurs bureaux et une salle de spectacles servant aux meetings et réunions publiques au rez-de-chaussée, comportant des vitraux de Pierre Parot et une fresque de Pierre Parot. La Confédération générale du travail est locataire de la majeure partie des locaux depuis leur ouverture ; son sigle est d’ailleurs présent dans les vitraux et les mosaïques du bâtiment.

Une partie du bâtiment est inscrite aux monuments historiques en 2014. (source Wikipedia)

Exposition porcelaine Bernardaud : C’est le bouquet !

Après avoir été cantonnée, pendant des siècles, à la panse des vases et au bord des assiettes, la fleur s’émancipe des arts décoratifs pour féconder l’art contemporain. La Fondation Bernardaud a réuni autour de ce thème floral dix-sept artistes internationaux, pour la plupart exposés pour la première en France, qui ont fait le choix de la céramique. La richesse des idées exprimées par les œuvres, révèle l’incroyable faculté de régénérescence de ce thème immémorial (source Fondation Bernardaud).

Retrouvez la page consacrée à Bernardaud ainsi que de nouvelles photos en cliquant ici