Patrimoine

Une nuit au Musée du Four des Casseaux

Classé monument historique, le four des casseaux est l’un des derniers fours ronds à porcelaine conservé à Limoges au cœur d’un bâtiment industriel du XIXe . L’occasion de redécouvrir ce musée, géré par l’association Espace Porcelaine, lors de cette nuit des musées, avec un magnifique éclairage qui permet de faire ressortir la couleur de la brique.

 

Publicités

Limoges vue du toit de la CCI

Après une petite visite privée du Campanile de la gare qui nous offre un joli panorama (voir les photos en cliquant ici), reprenons de la hauteur pour regarder Limoges sous un autre angle. L’office de tourisme nous offre un point de vue inédit du dernier étage de la CCI.

Place Jourdan Limoges

Place Jourdan Limoges

Les Galeries Lafayettes

Les Galeries Lafayette

Hôtel du commandement

Hôtel du commandement

Hôtel du commandement

Hôtel du commandement

(suite…)

Saint-Martial et le « miracle des Ardents »

Le 12 novembre 994, alors qu’un terrible fléau (mal des Ardents : ergot de seigle) décime la population de Limoges, Guillaume IV, duc d’Aquitaine, les archevêques de Bordeaux, de Bourges, les évêques de Limoges, Clermont-Ferrand, du Puy, de Périgueux et Angoulême se sont retrouvés autour de la dépouille de Martial, premier évêque de Limoges, et ont imploré le ciel de mettre fin au mal. Saint-Martial entendit la prière de son peuple et des milliers de malades furent guéris ce jour-là.

En octobre 1977, fut inauguré le mémorial de Saint Martial à Montjovis alors que ses reliques sont exposées à l’église Saint-Michel des Lions et que son tombeau est conservé à la crypte Saint-Martial place de la République.

François Desfarges mémorial saint martial limoges

Ce mémorial réalisé par l’architecte Roger Toulouse représente à la fois le Limousin par le granit, le châtaignier et la bruyère – Martial et le Miracle (Dieus gart la vila e sent Marsals la gent).

mémorial saint martial limoges

mémorial saint marial limoges 1 (suite…)

Cap Sud Ouest nous offre de nouvelles images de Limoges vue d’en haut

L’émission de France 3 Cap Sud Ouest, diffusée le samedi après-midi et qui nous offre de belles images avec son drone, proposait une émission sur Limoges. L’occasion de découvrir ou redécouvrir notre ville vue d’en haut : hôtel de ville – centre-ville – quartier de la boucherie – Cour du Temple – Cathédrale – Souterrain de la Règle – bords de Vienne et bien sûr la gare des Bénédictins

Limoges cap sud ouest gare des bénédictins

Revoir la vidéo de l’émission (suite…)

Limoges, vue du Campanile de la gare des Bénédictins

Malheureusement fermé au public pour des raisons de sécurité, le Campanile de la gare des Bénédictins de Limoges offre une vue imprenable sur la ville et une partie de son agglomération. Plus haut point de la ville (67 m), le Campanile compte douze niveaux à partir du sol. Il est surmonté d’un dôme de cuivre surhaussé portant un vase de cinq mètres de haut muni d’un paratonnerre.

On peut voir la plupart des monuments importants de la ville : l’hôtel de ville, les églises Saint-Michel et Saint-Pierre, le lycée Gay-Lussac, la cité des Coutures, la cathédrale Saint-Étienne, la cité de la Bastide, la technopole ou encore le château de la Bastide.

L’horloge est graduée en chiffres romains, sauf le 4 : IIII et non pas IV (ceci afin de préserver l’harmonie esthétique de la pendule entre les chiffres 4 et 8 (VIII). Les aiguilles de cette horloge à 4 cadrans de 4 m de diamètres mesurent 2.40 m ! Il fut un temps où les pendules affichaient volontairement deux minutes d’avance, ceci dans le but de presser les voyageurs.

Place Maison Dieu

Place Maison Dieu

(suite…)