Gare des Charentes – Montjovis

La « gare des Charentes » est mise en service le 26 avril 1875 par la Compagnie des chemins de fer des Charentes, lorsqu’elle ouvre à l’exploitation sa ligne d’Angoulême à Limoges. La gare, située à l’ouest de la ville et le terminus de la ligne, elle dispose d’un bâtiment voyageurs avec une verrière au dessus des deux voies et notamment un buffet2.

Un an plus tard, en 1876, un raccordement est construit pour relier la gare des Charentes et la gare des Bénédictins. Puis en 1878, elle devient une gare du réseau de l’État lorsque l’Administration des chemins de fer de l’État rachète la compagnie des Charentes en difficulté financière2,3.

En 1883, elle devient une gare de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) lors de son rachat de la ligne à l’État4. En 1893, il est question de construire un quai militaire mais ce projet ne se concrétise pas2.

Son trafic reste faible, car concurrencée par la gare des Bénédictins qui constitue la seule à Limoges à offrir des correspondances. Cependant elle fut longtemps desservie par des trains « Grandes lignes », notamment du vendredi au dimanche, qui effectuaient la liaison Saint-Gervais-les-Bains Le Fayet à La Rochelle5. Les derniers trains ont cessé de desservir la gare en 1990, date de mise en service du TGV Atlantique. Le statut de la gare n’est donc plus que celle d’un arrêt secondaire et intermédiaire sur la ligne Limoges-Angoulême avec une dizaine de dessertes quotidiennes par autorails thermiques6.

Publicités