Saint-Martial et le « miracle des Ardents »

Le 12 novembre 994, alors qu’un terrible fléau (mal des Ardents : ergot de seigle) décime la population de Limoges, Guillaume IV, duc d’Aquitaine, les archevêques de Bordeaux, de Bourges, les évêques de Limoges, Clermont-Ferrand, du Puy, de Périgueux et Angoulême se sont retrouvés autour de la dépouille de Martial, premier évêque de Limoges, et ont imploré le ciel de mettre fin au mal. Saint-Martial entendit la prière de son peuple et des milliers de malades furent guéris ce jour-là.

En octobre 1977, fut inauguré le mémorial de Saint Martial à Montjovis alors que ses reliques sont exposées à l’église Saint-Michel des Lions et que son tombeau est conservé à la crypte Saint-Martial place de la République.

François Desfarges mémorial saint martial limoges Lire la suite

Publicités